Le témoignage rare
d’une mère de famille
et de son mari diplomate en Russie 























Une famille française à Moscou

Régis et Maryvonne de Belenet

prix public TTC 20 €
Format : 125 X 210
Nbre pages: 196 pages
22 pages hors texte

ISBN: 979-10-91739-36-8

commander en ligne

Le texte
C'est à une approche originale d'une période, qui est à la fois cruciale dans l'Histoire et pleine d'imprévu que se livrent les auteurs. Une des périodes cruciales de l'Histoire car ces années 1982 à 1985 sont marquées par de fortes tensions Est/Ouest, à la suite de l'invasion de l'Afghanistan par les forces soviétiques et du déploiement par l'URSS d'un nouveau type de missiles nucléaires spécifiquement dédiés aux Européens, Elles sont caractérisées aussi par la volonté des gérontes qui ont le pouvoir en main à Moscou de le garder, empêchant ainsi la venue d'équipes nouvelles aptes à comprendre et à accepter que le progrès n'est pas possible sans la liberté. Une période aussi pleine d'imprévu : c'est en avril 1983 que la France procède, à l'expulsion, en bloc, de 47 diplomates soviétiques et de leur famille et amène d'autres pays occidentaux à faire de même. Une bonne surprise pour l'administration Reagan qui s'inquiétait des conséquences possibles de la présence de Ministres communistes dans le Gouvernement français. Une approche originale : c'est sur la base de la correspondance retrouvée, adressée par son épouse à sa belle-mère que Régis de Belenet, qui a la chance d'occuper, à l'ambassade de France, un poste au coeur de l'actualité, fait partager le récit des grands événements auxquels il s'est trouvé associé ; son épouse, pour sa part, placée en première ligne pour gérer le quotidien d'une famille avec quatre jeunes enfants, se livre à une exploration – sans complaisance, mais sans agressivité pour autant – d'un système, dont les supposés bénéficiaires sont parfois aussi les premières victimes.

Les auteurs
Maryvonne de Belenet, née Cazin, juriste, adjointe au chef de service de la formation professionnelle à la Fédération Nationale du Bâtiment, jusqu’à son départ pour l’Australie (sept. 1971) puis mère au foyer.
Régis de Belenet – Science-Po et ENA – ministre plénipotentiaire hors classe honoraire, ancien ambassadeur.